culture et biographies humoristiques

édito du jour

Histoire L'Entre Deux Guerres L'Entre-Deux-Guerres 7 - La Guerre d'Ethiopie, 1935-1937 Partager sur Facebook
L'Entre-Deux-Guerres 7 - La Guerre d'Ethiopie, 1935-1937 Envoyer

La Guerre d'Ethiopie, 1935-1937

Previously on L'Entre-Deux-Guerres : La Grande Dépression de 1929 commence à être digérée. Au beau milieu de cette nouvelle carte politique européenne, c’est l’Italie fasciste de Mussolini qui se met à alimenter les chroniques internationales.

En 1934, Mussolini se sent à l’étroit dans sa botte italienne. Il ne serait pas contre l’agrémenter au Nord de quelques fourrures alpines, mais il se doute bien que le petit moustachu qui a pris le pouvoir depuis l’année dernière en Allemagne ne sera pas vraiment solidaire de ce genre de projet d’après-ski. Il va donc opter pour une version été plus appropriée. Comme de plus l’Angleterre et la France n’arrêtent pas de lui lécher les bottes justement, dans le but d’isoler l’excité de Berlin, ce serait quand même bien malheureux s’il ne pouvait pas lui non plus avoir le droit à sa petite colonie de vacances.

Le problème des réservations d’été, c’est que quand on s’y prend au dernier moment, et bien le choix est souvent limité. Et à l’époque, l’Afrique rencontrait un sacré succès. La savane de Papy Brossard affichant déjà complet, il était hors de question pour Mussolini de se retrouver privé de désert. C’est alors que le Duce Jean-Claude se dit qu’il verrait bien une ouverture en Ethiopie. Non seulement il s’agit du dernier pays indépendant du quartier mais en plus, les deux nations ont un contentieux depuis que les troupes éthiopiennes ont humilié les italiennes à Adoua en 1896. Et demandez donc à David Ginola quel souvenir il garde de France-Bulgarie en 1993 et vous comprendrez mieux depuis pourquoi il refuse de manger des yaourts bulgares.

L’Ethiopie meurt peu à peu

Mais là où le bât blesse Pascal, c’est que l’Ethiopie est accessoirement membre de la SDN, ce qui choquait d’ailleurs profondément Mussolini, qui ne comprenait pas par quel miracle un pays africain pouvait siéger à Genève. Mussolini décide de passer outre ces considérations et le 2 octobre 1935, au balcon du Palais Venezia à Rome que Mussolini déclare la guerre à l’Ethiopie. Il sortit sa mandoline et prononça son célèbre discours « Italie for Africa ». Les nations européennes s’offusquent et la péninsule est frappée de quelques sanctions économiques. Mais sept mois après, la victoire italienne est totale. Le 27 juin 1936, son Impériale Majesté Hailé Sélassié I, Roi des Rois d’Ethiopie, Seigneur des Seigneurs, Lion conquérant de la Tribu de Judah, Lumière du Monde, élu de Dieu, connu aussi sous le nom de Dernier Négus, ou encore de Jah pour nos amis rastas, met en garde la SDN face à la montée des dictateurs et rappelle combien la situation dans son pays est difficile : « Loin du cœur et loin des yeux, de vos villes, de vos banlieues, l'Ethiopie meurt peu à peu, peu à peu. » C’est moins commercial que la version initiale mais ça fait tout de même son petit effet. Ils devront quand même attendre 1941 pour être libérés.

Carton rouge : les italiens jouent Addis

Vous me direz, on ne va peut-être pas non plus en faire toute une mozzarella parce que l’Italie a envahie l’Ethiopie non ? Et bien vous savez quoi, c’est une question de principes. Et sur coup-là, la SDN a été un peu légère. Loin de nous l’idée de juger avec nos yeux contemporains les actions du passé, notre rigueur intellectuelle est bien trop forte, mais tout de même, on sent quand même qu’à l’époque y’a certains mous du gland qui se sont peut-être laissé tremper un peu trop longtemps dans la baignoire. Parce que moralité de l’affaire, le père Hitler, non seulement il s’est fait un pote italien depuis que Benito a décidé de claquer la porte de la SDN, mais surtout, il va avoir nettement moins d’appréhension quand il s’agira d’essayer de rentrer en boîte avec sa culotte de peau et ses sandales.

On sent bien que ça commence à bouillir mais vous n‘avez encore rien vu. Alors ne défaites pas trop vite vos valises, puisque vous pourrez encore profiter du soleil en lisant la suite de « L'Entre-Deux-Guerres », nous vous emmenons en Espagne.
Commentaires
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!